Et Dieu créa la femme / Portraits de femmes

Genre : THEATRE

Plein tarif : 15€

- Tarif(s) réduit(s) : 10€

Dimanche 10 mars

16h30

Théâtre La Grange Vaugarni -

Pont de Ruan

Et Dieu créa la femme

Le premier jour, une femme. Une clown. Seule. Elle attend. Elle attend qui ? Dieu seul le sait, qui lui répond avec la Genèse. Elle est là pour être « une aide qui soit assortie à l’homme ».

Mais elle ne se voyait pas comme un assortiment, elle aurait préféré être une personne.
Elle a des grands désirs, elle voudrait qu’on lui dise de la poésie, du Paul Eluard.
Cette poésie lui donne sa première jouissance, son premier émoi. Elle se met à nu. Mais ce n’est pas la conduite qu’on attend d’elle.
C’est son premier péché. Elle a gouté au fruit défendu, est-elle encore à sa place ici ?
Quel est le projet qu’on a pour elle ? Elle n’est pas sûre d’avoir envie d’entrer dans un projet qu’elle n’a pas choisi.
Elle est seule. Trop petite, trop maigre. Elle se sent grosse de désirs, de puissance poètique.
Elle va descendre dans le ventre du monde, dans les gargouillis de la grande gamelle pour être moins seule, pour voir si quelqu’un sait comment être une femme.
De test psychologique féminin en rencontres, elle va décider de se multiplier, de trouver un homme pour faire des multiplications avec elle.
De son petit corps chétif surgissent des tas de gens, de grands textes, des imprécations, des plaidoiries.
Elle est sorcière, magistrat, Camille, Cyrano. Petit à petit, elle sort de sa chrysalide, s’affranchit des lois des origines, des conventions sociales, pour être une mère érotique, une femme libre.

Portrait de femmes

Un trombinoscope réjouissant, un voyage drolatique à dos de chansons aux pays de Clémence, de Lucy, de Julie, Simone, Jeanne, Marcia et bien d’autres…

Portraits de Femmes, de la préhistoire à nos jours et de la «p’tite fille» à la «p’tite vieille».
Histoires de «mauvaises» Filles, destins de Dames «pas comme il faut» : ex-poire affranchie ou p’tite olive rêveuse, déplacée ou «déplaceuse», engagée ou dérangée, fatale ou insolente, indigne ou bienveillante.
Hors cadre, à côté, autrement, toujours là où on ne les attendait pas, suivant leurs battements d’elles et leur musique du cœur.
Portraits tirés par Anne Sylvestre, Georges Brassens, Brigitte Fontaine, Régine, Claude Nougaro, les Rita Mitsouko, Marie-Paule Belle, Juliette, Yvette Guilbert, Barbara, les Wriggles…

Portraits sélectionnés, agencés, retouchés, exposés et présentés par Isabelle Gazonnois, Isabelle Loiseau, Philippe Bosès et Isabelle Turschwell.

Tarif plein 15 €
Tarif réduit 10 € chômeurs, intermittents, jeunes de moins de 25 ans
Gratuit pour enfants de moins de 12 ans