#ffffff

Festival Bruissements d'elles

Visuel Festival Visuel Festival

Programmation

Présentation

Bruissements d’elles est né du désir d’affirmation et d’émancipation des femmes œuvrant en tous secteurs de la création. Depuis sa création en 1998, par les villes de Joué les Tours et de La Riche, de nombreuses structures culturelles de l’agglomération tourangelle ont rejoint l’aventure le temps d’une édition ou ne l’ont plus quitté.

Pour cette 20é édition, treize villes et structures culturelles indépendantes se sont réunies autour d’une programmation forte mettant en valeur l’histoire des femmes, leurs combats et leurs talents à travers un grand nombre d’expressions artistiques : théâtre, musique, danse, humour, sculpture, peinture, cinéma…

L’ÉQUIPE DE BRUISSEMENTS D’ELLES

Juliette, marraine de la 20e édition

Vingt ans.
Ça fait donc vingt ans que le festival « Bruissements d’Elles » célèbre la création au féminin. Merci !
Vingt ans ce n’est pas rien, et pourtant c’est un si petit anniversaire au regard d’une histoire longue comme l’Histoire, l’histoire de la création artistique la plus bafouée, la plus secrète, la plus réappropriée de tous temps en tous lieux, au point qu’on a perdu les mots pour en désigner les actrices. ça va encore durer longtemps ?
Il y a déjà :
123 ans qu’Alice Guy première réalisatrice dans un art balbutiant, secrétaire de Léon Gaumont invente quasiment le cinéma de fiction. Pour faire vendre des caméras à son bien-aimé patron. Les femmes aiment prendre soin des autres, vous savez.

151 ans que le jeune Hermann Zenta publie ses premières partitions musicales. En fait, il s’agit d’Augusta Holmès, une jeune femme très douée et sans doute pillée par ses copains compositeurs de l’époque. Les femmes sont discrètes et savent se faire oublier, forcément.

407 ans qu’un viol et un procès pire qu’humiliant ne feront pas plier Artemisia Gentileschi dans sa volonté de devenir peintresse, et pas n’importe laquelle : célébrée et respectée à son époque, aujourd’hui considérée comme un « maître » (sic) de la peinture baroque.
Les violences faîtes aux femmes non plus, n’ont pas vingt ans.

25 000 ans environ qu’au Paléolithique supérieur, pendant que les hommes étaient au Mammouth, les femmes décoraient la caverne. De récentes études sont d’accord là-dessus, ce sont les femmes, les artistes.

Ah, vingt ans !

Juliette,
Marraine de la 20e édition du Festival.